Bienvenue !

"Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse, que son visage s'illumine pour nous ; et ton chemin sera connu sur la terre, ton salut, parmi toutes les nations. Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ; qu'ils te rendent grâce tous ensemble !" (Psaume 67)

mercredi 10 août 2016

Méditations olympiques


Période de Jeux Olympiques: l'occasion de proposer quelques citations bibliques et patristiques en lien avec le sport. 


"Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi par Jésus-Christ. Frères, je ne pense pas l'avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ." (Apôtre Paul, Philippiens 3, 12-14)




"Tout lutteur s'impose toute espèce d'abstinences; eux pour recevoir une couronne corruptible, nous, pour une couronne incorruptible. Moi donc, je cours, mais non pas à l'aventure; je donne des coups de poing, mais non pour battre l'air. Au contraire, je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur, après avoir prêché aux autres, d'être moi-même disqualifié." (Apôtre Paul, 1 Cor 9, 24-27)




"Si les rameurs de la crainte ne dirigent pas le navire du repentir, par lequel nous voguons sur les eaux de ce monde pour aller vers Dieu, nous sombrons dans l'eau nauséabonde. Le repentir est le navire. La crainte le pilote. L'amour, le port divin. Quand nous atteignons l'amour, nous sommes parvenus à Dieu. Nous avons achevé notre course." (Isaac le Syrien, Calliste et Ignace Xanthopouloi, Philocalie, Centurie spirituelle, 79-80.)



"Si l'on est vaincu après avoir vaillamment lutté, qu'on ne se décourage absolument pas, qu'on ne renonce pas, mais qu'on se redresse, qu'on reprenne confiance. [...] Dieu relève ceux qui sont renversés et qui est toujours prêt à briser nos ennemis dès que nous nous repentons." (Jean Carpathios, Philocalie, 29, p. 319)





"Si nous nous confions seulement dans notre sobriété et notre vigilance, ou dans notre attention, nous serons vites bousculés par les ennemis, nous serons renversés et nous tomberons. [...] Car nous n'aurons pas la lance puissante: le nom de Jésus-Christ. Seul ce vénérable glaive tournant constamment dans le coeur simple sait les envelopper, les couper, les réduire à rien." (Hésychius de Batos, Philocalie, p. 215)



"Ô mon enfant, il te faut maintenant apprendre en son temps, avant les autres choses et avec les autres choses, ceci: De même que celui qui veut apprendre à bien tirer à l'arc ne tend pas l'arc sans avoir une cible, de même celui qui veut apprendre à vivre l'hésychia doit avoir pour cible d'être toujours un coeur doux. [...] Tu y parviendras aisément, si tu fais tout converger vers l'amour et y portes ton âme, te taisant le plus souvent, te nourrissant modérément et priant toujours." (Calliste et Ignace Xanthopouloi, Philocalie, Centurie spirituelle, 77-78.) 



Pour les plus endurants d'entre vous, poursuivez avec l'article de mon ami Philippe sur le Marathon du Chrétien. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire